COJANNOT-LEBLANC Marianne

Le Mercure galant, une tribune pour Le Brun à l’heure de sa disgrâce (1684-1690)?
Cette communication se propose d’étudier les diverses évocations d’œuvres de Charles Le Brun publiées dans le Mercure galant au cours des années 1680, qui constituent à n’en pas douter un cas remarquable de critique d’actualité. Ces textes, qui portent à la fois sur la grande galerie de Versailles (Le Brun est réputé être l’auteur de l’un des textes du Mercure) et sur les dernières grandes compositions sacrées de Le Brun, ont pour spécificité d’être publiés à l’heure de la disgrâce du premier peintre du roi, alors que triomphe son grand rival, Mignard. Il s’agira d’essayer de comprendre comment la mise à l’écart de Le Brun dans l’organisation royale des arts et la mise en place d’une critique régulière de ses productions dans l’espace d’un journal sont deux phénomènes étroitement liés, puis d’analyser les liens complexes qui se tissent au sein de ces publications régulières, non seulement entre les textes et les peintures mais encore au sein des textes eux-mêmes, souvent pétris d’intertextualité.

* * *

Figurant parmi les rares historiens de l’art à renouveler notre connaissance des théoriciens de l’art pictural français de la première modernité, Marianne Cojannot-Leblanc a grandement contribué à dessiner les liens entre la carrière des peintres et théoriciens, leur contexte de production et les conditions de la réception de leurs œuvres, notamment avec la publication de D’acide et d’encre : Abraham Bosse (1604?-1676) et son siècle en perspectives (2004). Sa présentation permettra d’éclairer la manière dont les discours de médiatisation, notamment dans la presse naissante, ont un impact sur la réputation des auteurs et la valeur de leurs œuvres à court terme.

Elle a notamment publié :
– « Une grandeur nécessaire : Mazarin et l’urgence d’un politique royale des arts à l’heure de la paix », dans Lucin Bély (dir.), 1659. La Paix des Pyrénées ou le triomphe de la raison politique, à paraître;
– avec Claude Pouzadoux et Évelyne Prioux (dir.), Les catégories stylistiques dans le discours critique sur les arts, Nanterre, Presses universitaires de Paris Ouest, 2014;
– avec Claude Pouzadoux et Évelyne Prioux, L’héroïque et le champêtre, Nanterre, Presses universitaires de Paris Ouest, 2014;
–  À la recherche du rameau d’or. L’invention du Ravissement de saint Paul, de Nicolas Poussin à Charles Le Brun, Nanterre, Presses universitaires de Paris Ouest, 2012;
– «La publicité de la peinture d’église et la carrière des peintres. Réflexions sur la décennie 1630», dans Christine Gouzi et Mickaël Szanto (dir.), Les couleurs du ciel. Peintures des églises de Paris au XVIIe siècle, Paris, Paris Musées, 2012;
–  (dir.), Philippe de Champaigne ou La figure du peintre janséniste. Lecture critique des rapports entre Port-Royal et les arts, Paris : Nolin, 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *