HARVEY Sara

Le commerce des lettres dans le Mercure galant : les intérêts de la critique d’actualité
résumé à venir

* * *

Après une thèse sur l’histoire littéraire et matérielle des recueils de portraits au XVIIe siècle et un postdoctorat consacré à l’émergence de la critique des arts d’actualité dans le Mercure galant, Sara Harvey est actuellement stagiaire postdoctorale à l’Université Paris-Sorbonne, où elle agit en tant que chercheure et coordinatrice du programme Registres de la Comédie-Française (Agence nationale de la recherche), qui réunit des universités, la Comédie-Française et le MIT. Elle assure la responsabilité scientifique des deux axes de recherche de ce programme : «Humanités numériques (méthodes et pratiques)» et «Actualités théâtrales dans la presse (XVIIe-XVIIIe siècles)».

Elle a notamment publié :
Entre littérature galante et objet précieux. Étude et édition critique des Divers portraits de Mademoiselle de Montpensier (1659), Paris, Hermann, 2013;
– «“Qu’y a-t-il de nouveau aujourd’hui?” : la présence des nouvellistes dans la première œuvre de Donneau de Visé», Littératures classiques, vol. LXXVIII, no 2, 2012, p. 49-64;
– «Commerce et circulation de marchandises et d’idées : la piraterie dans tous ses états», dans Christian Biet et al. (dir.), Fiction et économie. Représentations de l’économie dans la littérature et les arts du spectacle, Québec, Presses de l’Université Laval, 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *