BERNIER Marc André

Lire la littérature du temps présent à la lumière des Anciens
Au XVIIIe siècle, la critique au présent recourt en permanence au parallèle historique, c’est-à-dire à un dispositif rhétorique qui a d’abord pour fonction d’approvisionner le discours polémique en thèmes devenus rapidement topiques. Cette topique se fixe très tôt, comme l’attestent les Trois lettres sur la décadence du goût (1734), qui mettent en parallèle Sénèque, qui a «gâté l’éloquence romaine», avec Fontenelle, qui a «gâté le goût en France par les mêmes voies». À l’occasion de ces parallèles, l’exemple antique confère un sens au temps présent en fonction d’un imaginaire critique qui conçoit le passé à l’image des conflits actuels. En paraissant sous la figure d’un auteur ancien, chaque écrivain des Lumières se trouve ainsi investi dans un discours critique où prévaut une logique oratoire de l’analogie, que le parallèle met au service d’une intelligence stratégique. Ce dispositif mérite d’autant plus l’attention qu’il envahit l’ensemble du discours critique.

* * *

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en rhétorique (2004-2014), actuel directeur du Laboratoire sur l’histoire et la pensée modernes de l’Université du Québec à Trois-Rivières et président de la Société internationale d’étude du dix-huitième siècle (2011-2014), Marc-André Bernier fait partie des chercheurs canadiens très actifs et dont la présence à notre colloque est incontournable tant ses recherches sont importantes pour l’histoire littéraire. Ses nombreux travaux et ouvrages centrés sur la question de l’éloquence et de la rhétorique pendant l’Ancien Régime font écho à notre problématique, puisque l’art de bien dire, en tant que méthode, est en relation avec la critique comme pratique de médiatisation sur les arts. Sa communication qui portera sur les parallèles historiques, dispositif rhétorique appartenant au discours épidictique permettra d’éclairer l’un des aspects qui paraît fondamental dans la critique d’actualité : sa dimension polémique et politique.

Il a notamment publié :
– avec Clorinda Donato et Hans-Jürgen Lüsebrink (dir.), Jesuit Accounts of the Colonial Americas. Textualities, Intellectual Disputes, Intercultural Transfers, Toronto, University of Toronto Press, 2014;
– Joseph-Sabin Raymond, Entretiens sur l’éloquence et la littérature, éd. établie, présentée et annotée en collaboration avec Marie Lise Laquerre, Québec, Presses de l’Université Laval, 2012;
– (dir.), La raison exaltée. Études sur De la littérature de Madame de Staël, Québec, Presses de l’Université Laval, 2011 (réédition : Paris, Hermann, 2013);
– avec Deidre Dawson (éd. critique et dir.), Les Lettres sur la sympathie (1798) de Sophie de Grouchy. Philosophie morale et réforme sociale, Oxford, Voltaire Foundation, 2010;
– (dir.), Parallèle des Anciens et des Modernes. Histoire, rhétorique et esthétique au siècle des Lumières, Québec, Presses de l’Université Laval, 2006 (rééd. : Paris, Hermann, 2014).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *